Jane Eyre

 

Jane Eyre eJane-Eyrest pauvre, orpheline, pas très jolie. Pourtant, grâce à sa seule force de caractère, et sans faillir à ses principes, elle parviendra à faire sa place dans la société rigide de l’Angleterre victorienne et à trouver l’amour…

Une héroïne qui surmonte les épreuves sans perdre foi en son avenir, une intrigue où se succèdent mystères et coups de théâtre, une passion amoureuse qui défie tous les obstacles: le plaisir de lire Jane Eyre est toujours aussi vif. Comme elle, on veut croire que rien n’est écrit d’avance que la vie réserve des bonheurs imprévus.

Mon avis:

Ce roman retrace les aventures d’ une jeune femme qui par la force des choses mais aussi de ses traits de caractère, deviendra indépendante au milieu du XIXe siècle, ce qui était très mal vu pour une femme à l’époque. Le livre est constitué de trois parties bien distinctes.

Jane perd ses parents alors qu’elle n’était encore qu’un bébé, elle est recueillie par son oncle, Mr Reeds, qui l’aime autant que ses propres enfants, ce qui va attiser la jalousie chez la femme de celui-ci. Mrs Reeds est une femme froide, qui va faire vivre un enfer à la jeune fille, lorsque son mari décèdera. Elle finira ainsi par la mettre en pension, mais elle ne payera pas pour ses études, Jane devra ainsi travailler pour avoir une certaine éducation. Elle se découvrit une passion pour le dessin et travaillera dur pour devenir institutrice.

Lorsqu’elle eut dix-huit ans, sa meilleure amie quitta le pensionnat, Jane décidât alors à son tour de partir. Elle publia alors une annonce dans un journal pour devenir institutrice à domicile. Elle alla enseigner pour une petite française, dans une maison qui appartenait à Mr Rochester. Elle connait ici le bonheur, l’amour mais aussi la méchanceté, que les invités du propriétaire de la maison, vont avoir envers elle.

Cette histoire m’a transporté dès les premières pages. Cet atmosphère m’a beaucoup plu ainsi que la plume de l’auteur qui est assez fluide malgré quelques descriptions trop denses à mon goût. Le récit étant à la première personne mets le lecteur à la place du personnage. De ce fait nous nous attachons plus facilement à Jane, et ressentons plus aisément ses émotions.

Jane Eyre aurait pu être une énorme coup de coeur si certaines reflexions du personnage principal ne m’avaient pas gêné.

 

Auteur: Charlotte Brontë

Edition: Le livre de poche

Pages: 520

 

 

 

Book Haul: Mai 2017

 

Bonjour les petits loups!

Aujourd’hui on se retrouve sur le blog pour un petit Book Haul du mois de mai. Oui effectivement je suis un peu en retard mais comme j’attendais une acquisition qui est arrivée seulement il y a deux jours (alors que j’avais passé ma commande le mois dernier), je n’ai pas eu d’autre choix que d’attendre.

Voici des petits indices pour que vous essayiez de deviner de quels livres je veux parler… Leurs auteurs: Jane Austen, Deborah Harkness, J.K. Rowling

Vous avez une idée? Non?! Allez je ne vous fais pas attendre plus longtemps.

 

Jane Austen: Du fond de mon coeur 

9782253070009-001-T

 

Quatrième de couverture:   De Jane Austen on sait peu de choses, les sources de renseignements étant rares. Les lettres qu’elle écrivit à ses trois nièces préférées dressent un portrait émouvant de l’auteur d’Orgueil et préjugés et témoignent de son caractère vif et généreux.

Restée célibataire et sans enfants, c’est avec l’affection d’une grande soeur attentionnée qu’elle guide et conseille ses jeunes nièces. Elle leur parle d’écriture, de stratégie amoureuse, de sa vie à la campagne, avec l’humour et l’élégance qui font le sel de ses romans. Ces échanges révèlent une touchante intimité, et l’on acquiert bien vite la conviction que Jane Austen n’avait rien à envier à ses inoubliables héroïnes.

 

Etant une fan inconditionnelle de Jane Austen depuis que j’ai lu pour la première fois Orgueil et préjugés, je cherchais un livre d’elle à la librairie que je n’avais pas encore, je suis donc tombée sur celui-ci dont la couverture, avouons-le, est juste splendide. Je n’ai donc pas pu resister à en faire l’acquisition.

 

 

Deborah Harkness: Le livre Perdu des sortilèges – Tome 2, L’école de la nuit. 

9782253169840-001-T

 

Quatrième de couverture (Attention Spoilers du Tome 1): Diana Bishop, jeune historienne héritière d’une puissante lignée de sorcières, et le vampire Matthew Clairmont ont brisé le pacte qui leur interdisait de s’aimer. Quand Diana a découvert l’Ashmole 782, un manuscrit alchimique, à la bibliothèque d’Oxford, elle a déclenché un conflit millénaire. La paix fragile entre les vampires, les sorcières, les démons et les humains est désormais menacée.

Déterminés à percer le mystère du manuscrit perdu, et tentant d’échapper à leurs ennemis, Diana et Matthew ont fui à Londres… en 1590. Un monde d’espions et de subterfuges, qui les plonge dans les arcanes du passé de Matthew et les confronte aux pouvoirs de Diana. Et à l’inquiétude de l’école de la nuit.

 

J’ai lu le premier Tome, que j’avais adoré,  il y a de ça quatre ans. J’avais complètement oublié qu’il y avait les Tome 2 et 3 qui étaient sortis. C’est pour cela que lorsque j’ai vu ce livre je n’ai pas pu m’empêcher de l’acheter. Si vous n’avez pas lu le premier tome de cette saga je vous le recommande il est génial.

 

 J.K. Rowling: Harry Potter and the Philosopher’s Stone (à l’école des sorciers)        Slytherin Edition (édition Serpentard)9781408883761_310320

Quatrième de couverture (Française): Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l’attend depuis toujours.

Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre des Trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure sa naissance et qui est l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom ?

 

Voici le fameux livre que j’ai attendu avant de vous faire ce petit book haul! Je suis une grande fan d’Harry Potter comme vous pouvez le voir et ma maison sur Pottermore est Serpentard du coup, lorsque j’ai vu que le premier Tome en anglais sortait avec la couverture de cette maison (il y a aussi les autres maisons qui ont été éditées), je n’ai pas pu m’en empêcher, c’était plus fort que moi, il me fallait absolument ce livre et quel bonheur de l’avoir enfin entre mes mains.

Bilan du mois: Mai 2017

 

Voilà ça y est,  je fais enfin mon premier bilan du mois, et pas n’importe lequel celui de  mai, qui est mon préféré. Cela doit être dû au printemps et aux oiseaux qui chantent ainsi qu’à la chaleur qui commence à s’installer ( Je vous l’accorde il a fait particulièrement chaud ce mois-ci ).

Dans cet article je vais vous parler d’un coup de coeur et de deux livres dont j’ai aimé ma lecture. Je vais donc vous dire que c’était un bon mois de lecture pour ma part. j’ai dû lire environs 1000 pages?! chose qu’il m’était impossible de faire il y a quelques mois.

Traite de bavardage et passons tout de suite au sujet qui nous intéresse.

Coup de coeur du mois:

Comme vous le savez certainement déjà si vous avez lu mon avis sur le livre dont je vais vous parlez, vous saurez que ça a été un veritable coup de coeur pour moi. Je veux bien entendu parler du roman de Marc Levy: Le voleur d’ombres paru aux editions Pocket. (Mon avis)

Je dois vous avouer qu’au début de ma lecture je n’étais pas très convaincue par l’histoire de cet enfant, mais plus on avance dans ce roman et plus on se sent transporté dans sa vie et encore plus quand on le retrouve aux environs de ses trente ans. J’ai plusieurs fois versé une petite larme et je pense que vous comprendrez pourquoi si un jour vous décider de le lire. Je ne vais pas vous en parler d’avantage car ce serai gâcher la surprise, mais je vous promet que ce livre en vaut vraiment le détour.

Les bonnes lectures du mois: 

Comme dit précédemment, j’ai eu deux bonnes lectures, en dehors de mon coup de coeur. Il s’agit de: Jane Eyre de Charlotte Brontë, et de Gatsby le magnifique de F. Scott Fitzgerald.  Tous deux parus aux editions Le livre de poche.

Les deux romans sont totalement différents. L’un traite de l’indépendance d’une femme durant la période victorienne. L’autre d’un homme qui vit dans le luxe et le mensonge dans les années vingt. Je ne peux pas trop vous en parlez parce que mes avis sur ses livres viendrons en temps voulut.

Si vous aimez la littérature étrangère et surtout les classiques je vous les recommande fortement.

9782266216760Jane-EyreGatsby-le-magnifique

Le voleur d’ombres

9782266216760

Enfant, il vole les ombres de ceux qu’il croise… Et chacune de ces ombres lui confie un secret. Malgré lu, il entend les rêves, les espoirs et les chagrins de ceux qu’il aime. Que faire de cet étrange pouvoir?

Quelques années plus tard, le « voleur d’ombres » est devenu étudiant en médecine… est-il encore capable de deviner ce qui pourrait rendre heureux ses proches comme Sophie avec laquelle il étudie la médecine, ou Luc, son meilleur ami, qui voudrait changer sa vie?

Et lui,  sait-il où le bonheur l’attend?

 

Mon avis sur ce roman:
L’auteur nous plonge dans un récit remplit d’emotions. On passe du sourire aux larmes, en quelques secondes, d’une page à l’autre, ou autrement dit d’un simple claquement de doigts.

Ce petit garçon nous émeut dès le début, car il vit sa rentrée en 6e, la grande rentrée du collège, que nous tous avons vécu une fois dans notre vie. Mais malheureusement, il ne va pas avoir beaucoup d’amis. Il va surtout se lier d’amitié avec le gardien du collège, le premier à qui il volera l’ombre. Les ombres qu’il « vole » lui parlent, ce qui l’effraie. Ainsi il va tout faire pour ne pas en voler, comme le fait de passer toujours dans des coins plutôt ombragés qu’ensoleillés.

Les années passent et le petit garçon devient grand. Il devient étudiant en médecine, et c’est d’ici que tous les événements s’enchainent les uns aux autres et qui nous porte dans un très bon roman.

En quelques mots je dirai que ce livre est pour le moment un de mes coups de coeur. Il sait allier réalité et fantastique sans que le contenu soit lourd. il est très simple à lire et on arrive bien facilement à rentrer dans la peau du personnage.

 

Auteur: Marc Levy

Edition: Pocket

Pages: 292